Catégories
Direction Nationale Enfance Missionnaire Interview

INTERVIEW AVEC LE PÈRE PATRICK BIO, AUMÔNIER DIOCÉSAIN DE L’ENFANCE MISSIONNAIRE (KANDI)

Chers lecteurs, merci d’avoir choisi OPM BÉNIN. Aujourd’hui Samedi 15 mai 2021, la cellule de communication des OPM BÉNIN a la joie d’accueillir l’aumônier de l’Enfance Missionnaire du Diocèse de Kandi. Voici ses propos recueillis pour vous.

Vidéo bientôt disponible !

1-CelCom opm /Bénin : Bonjour mon Père. Merci d’avoir accepté de répondre à nos différentes questions malgré votre agenda vraiment serré. Veuillez vous présenter à nos lecteurs afin que tous vous connaissent mieux.

Père Patrick BIO : Salut fraternel à toi mon frère chargé de la communication des OPM-Bénin et correspondant local de Fides. Si je dois me présenter, je dirai que je suis le Père Patrick BIO Ulrich, prêtre du diocèse de Djougou en mission à Kandi. J’ai été ordonné en 2004. Actuellement je suis le directeur du centre de formation des catéchistes de Gogounou (Alibori), poste que j’occupe depuis huit ans environ.

2-CelCom opm /Bénin : Ceux qui vous connaissent savent que vous êtes un accompagnateur-né de l’Enfance Missionnaire dans les diocèses de Djougou (votre diocèse d’origine) et Kandi (où vous êtes Fidei donum), dites-nous le secret de cette efficacité dans cet apostolat malgré les années.

Père Patrick BIO : Accompagnateur-né, c’est peut-être trop dire. Mais toutefois, je reconnais que depuis ma tendre enfance, j’ai beaucoup milité dans le mouvement des enfants. L’habitude et la passion font que j’aime toujours les mouvements d’enfants. Ces enfants qui sont l’espérance de l’Église. Partout où je suis passé, j’ai essayé de monnayer en acte le don que Dieu m’a fait dans ce domaine. En fait parlant de secret, je dirai plutôt que la source de cette efficacité, si efficacité il y a, c’est la passion. C’est cette passion qui me donne de la motivation malgré et contre tout.

3-CelCom opm /Bénin : L’Enfance Missionnaire, au sein des quatre branches des OPM, est l’œuvre la plus connue dans nos diocèses au Bénin. Quels sont les moyens pris pour ne pas laisser place aux insuffisances ?

Père Patrick BIO : C’est vrai le constat est là clair, des quatre branches des OPM, c’est l’Enfance Missionnaire qui est plus connue. Alors pour que cette entité soit davantage connue, il faudrait conjuguer les efforts ou du moins il faut une convergence des moyens : moyens humains (il faut des hommes et des femmes vraiment disposés à accompagner efficacement les enfants), moyens spirituels (il faut des gens qui prient pour la maturité et la maturation des enfants), moyens financiers (il faut des ressorts financiers pour soutenir et matérialiser les initiatives)

4- CelCom opm /Bénin : Il a été observé sur plusieurs paroisses que certains groupements, pour faute de connaissances, continuent de démarquer l’Enfance Missionnaire de leur groupe. Pouvez-vous éclairer notre lanterne sur l’appartenance de tout groupement d’enfants existant sur une paroisse à l’Enfance Missionnaire ?

Père Patrick BIO : On dit souvent que l’ignorance est une maladie. Justement, la méconnaissance de l’Enfance Missionnaire crée de la zizanie en beaucoup d’endroits. Je ne nie pas que chaque groupe dans l’Église à son charisme propre. Ainsi le groupe des ‘’Samuel’’ n’est pas le ‘’MADEB’’ encore moins les Scouts juniors ou même la chorale des enfants. Encore qu’un enfant peut appartenir à deux ou trois mouvements à la fois. Pourvu qu’il soit efficace. Nous appelons ‘’enfant’’ toute personne ayant un âge compris entre 1 jour et 15 ans. Ainsi donc, tous les enfants appartenant à cette tranche d’âge et qui militent dans n’importe quel mouvement d’enfants, fait partie automatiquement de l’Enfance Missionnaire. En réalité, l’Enfance Missionnaire n’est pas un mouvement mais ‘’un esprit’’ qu’on veut inculquer dans le cœur des enfants qui qu’ils soient, de quel que mouvement qu’ils soient. Et cet esprit n’est que ‘’l’esprit missionnaire’’. Un mouvement, une association, un groupe dans l’Église qui n’est pas missionnaire est un syndicat ou une secte en devenir.

5– CelCom opm /Bénin : Quel est votre rapport avec certains mouvements ou groupes de prière qui ont en leur sein des sections d’enfants qu’ils encadrent comme le Renouveau charismatique et certaines chorales dans votre diocèse ?

Père Patrick BIO : Père Patrick Bio : Oui en me référant à ce que je viens de dire, il doit exister une étroite collaboration entre tous ces groupes qui gèrent des enfants et l’aumônerie de l’Enfance Missionnaire. C’est en étant dans ces différents groupes que l’on façonnera en eux l’esprit missionnaire. Très tôt, il faut parer les déviances.

6- CelCom opm /Bénin : Depuis l’arrivée de la COVID, certains groupes d’animations et de prières comme et MADEB ont pris un peu de repos. Pouvons-nous être rassurés que tous les groupes sur les paroisses ont effectivement repris les activités même si nous sommes en fin d’année pastorale ?

Père Père Patrick BIO : C’est que la pandémie a créé une certaine psychose dans l’ordinaire de la vie des gens. Mais je crois que nous ne devons pas vivre dans la phobie. Je pus vous rassurer que beaucoup de groupes d’enfants ont repris les activités. Vous savez hein, les enfants aiment se retrouver, ils aiment rester ensemble… Je crois que COVID n’a pas pour autant émoussé leur zèle.

7-CelCom opm /Bénin : Pour finir, cher Père, sur la dernière page du nouveau dépliant sorti cette année de la Direction nationale des OPM Bénin, on lit : « Conception et commentaire du logo : Père Patrick BIO, aumônier de l’Enfance Missionnaire de Kandi », que pouvez-vous dire à ce sujet et que pensez-vous de la nouvelle dynamique insufflée aux opm au Bénin depuis quelque temps ?

Père Patrick BIO : Par rapport au nouveau dépliant et de son contenu, je veux tout simplement rendre grâce. Cela me fait croire davantage que l’Église, C’est l’Église de Dieu. Il fait toute chose belle en son temps. Félicitations au Directeur des OPM, le Père Cosme ADJOMALE, que je connais très bien, pour les innovations et surtout pour son investissement afin que les OPM-BENIN rayonne. En ce qui concerne le logo, je rends grâce que ce soit ma petite personne qui l’ai conçu et interprété. Je me sens tout petit devant la grandeur de l’œuvre. Ce travail d’artiste, je le dois à la grâce de l’Esprit. Je prie le Seigneur de me donner de découvrir d’autres talents qui sont encore tapis dans mon être afin de les fructifier pour la cause de l’Évangile. Je veux être fantassin de la Bonne Nouvelle à travers mes initiatives.

CelCom opm /Bénin : Merci, Révérend Père, pour le temps accordé à nos lecteurs, à bientôt pour d’autres interviews ; « De tous les enfants du monde, toujours amis ! »

Par CELLULE DE COMMUNICATION DES OPM BENIN

Les OPM sont des Œuvres Pontificales Missionnaires. Nous sommes une structure créée par L'Eglise catholique romaine pour servir de canal ou moyen pour propager l'esprit missionnaire universel.
Le siège de notre direction nationale au Bénin se trouve à Porto-Novo.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s