Catégories

ŒUVRE PONTIFICALE DE LA PROPAGATION DE LA FOI


HISTOIRE

Dans la France du XIX° siècle, l’Eglise est sortie des graves persécutions perpétrées à son encontre durant la Révolution française. Au cours de la période de l’Empire (1804-1815), les Missions Etrangères de Paris (MEP) ne purent envoyer en Extrême-Orient que deux missionnaires. Ce fut en ces circonstances que le charisme de l’Esprit Saint se posa sur une jeune femme de Lyon, la Vénérable Servante de Dieu Pauline Marie Jaricot, qui, après une vie agitée, redécouvrit l’authenticité de la foi au Christ et s’y dédia entièrement. En 1816, elle fit voeu de chasteté et redécouvrit, dans la dévotion à l’Eucharistie en réparation des offenses contre le Sacré-Coeur de Jésus les motivations de sa vie.

Autour d’elle se réunirent des jeunes travailleuses, provenant des usines de famille, formant une Association spirituelle dite des Réparatrices. Ainsi naquit une action de groupe comptant 10 personnes, chacune desquelles s’engageant à en trouver dix autres qui prient et donnent chaque semaine un sou pour les Missions. L’idée enflamme les cœurs et le projet fait tache d’huile. C’est ainsi que l’Association de la Propagation de la Foi est fondée officiellement le 3 mai 1822.

La confirmation de son esprit missionnaire et de son service à l’Eglise universelle arrive le 3 mai 1922 lorsque Pie XI, par le Motu Proprio Romanorum Pontificum, déclare l’Œuvre de la Propagation de la Foi pontificale.

MISSION

L’Œuvre de la Propagation de la Foi a pour but d’ouvrir le cœur de tout croyant sur le vaste horizon missionnaire par le biais d’un soutien spirituel et matériel à l’annonce du Royaume de Dieu.

Au travers d’un engagement constant et énergique de formation et d’animation missionnaire, elle promeut :

  • la spiritualité missionnaire qui, par le biais de la prière et du sacrifice, contribue à raviver l’ardeur missionnaire des communautés chrétiennes et des fidèles, par l’intermédiaire de la méditation de la Parole de Dieu, l’Adoration eucharistique et le Chapelet missionnaire.
  • la solidarité universelle par le biais de la contribution au Fond universel de solidarité pour l’Evangélisation du monde, en particulier dans le cadre de la Journée missionnaire mondiale, qui est célébrée l’avant-dernier Dimanche d’octobre, un événement visant la participation du peuple de Dieu à la catholicité de l’Eglise.

Le Secrétariat international de l’Œuvre pontificale de la Propagation de la Foi a pour mission de solliciter les Églises locales à s’ouvrir à la coopération missionnaire universelle et à distribuer, au nom du Pape, ce qui est collecté de par le monde entier dans le cadre de la Journée missionnaire mondiale, mettant en évidence par ce geste l’invitation du Concile Vatican II qui a exhorté tout croyant à entrer personnellement dans le dynamisme missionnaire de toute l’Eglise.

Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.