Catégories
Interview Sœur Micheline TOWANOU

INTERVIEW ACCORDÉE PAR LA SŒUR MICHELINE TOWANOU SECRÉTAIRE (À LA DIRECTION DES OPM) À LA CELLULE DE

Chers lecteurs, bonsoir ! Merci d’avoir choisi OPM BÉNIN. Aujourd’hui Samedi 05 juin 2021, la Secrétaire Nationale des OPM BÉNIN a accordé une spéciale interview à la Cellule de Communication OPM BÉNIN. Voici ses propos recueillis pour vous.

1-Cellule de communication opm /Bénin : Bonjour ma Sœur. Merci d’avoir accepté de répondre à nos différentes questions malgré votre lourde charge et votre agenda vraiment serré. Veuillez vous présenter à nos lecteurs afin que tous vous connaissent mieux.

Sœur Micheline TOWANOU : Bonjour à tous, chers frères et sœurs dans le Christ. Je suis la sœur Micheline TOWANOU de l’Institut des Sœurs Oblates Catéchistes Petites Servantes des Pauvres (OCPSP). Je suis dans ma 26ème année de vie religieuse. Ma première mission a été à Natitingou entre l’évêché et l’orphelinat. Après trois ans je suis revenue à Cotonou pour une formation en Informatique. Après cela j’ai été nommée au Secrétariat du Cours Secondaire Notre Dame des Apôtres. A l’approche de l’an 2000, j’ai été envoyée en Colombie (Amérique latine), où j’ai poursuivi mes études de Secrétariat, d’Administration des finances, de Missiologie virtuelle avec une licence en Science Religieuse.

Trois ans après, j’ai été nommée directrice diocésaine des OPM dans l’archidiocèse Barranquilla. Durant 14 ans, j’ai agi comme coordinatrice régionale de la Côte qui comptait dix diocèses et je me suis investie dans la pastorale missionnaire de ces diocèses.

Mon Institut m’a envoyé au Canada pour une année de ressourcement sur le Développement Intégral avant de retourner au pays. Actuellement, et cela après 18 ans de mission, depuis l’année 2019, je suis au secrétariat de la direction nationale des OPM de mon pays le Bénin afin de continuer à réaliser la belle mission des OPM chez moi. Merci à l’actuel directeur national, le Père Cosme Tayéwo ADJOMALE qui m’a sollicitée pour travailler à ses côtés pour le rayonnement de la Mission chez nous. J’allais ajouter, pour finir cette rubrique, que je suis responsable de la communauté du Foyer Saint Joseph de Porto-Novo depuis 2018.

2-CelCom opm /Bénin : Pouvez-vous nous aider à faire un bref historique des Œuvres Pontificales Missionnaires dans le monde et au Bénin en particulier ?

Sœur Micheline TOWANOU : Les Œuvres Pontificales Missionnaires dans le monde sont une institution ecclésiale qui s’occupe du devoir missionnaire qui est de réveiller, raviver, maintenir, soutenir et former tout le peuple de Dieu dans la conscience missionnaire universelle. C’est l’institution chargée au sein de l’Eglise universelle d’accompagner tous les différents groupes comme mouvements et qui les aide à vivre l’esprit missionnaire universel. Les OPM aident aussi pour les projets d’évangélisation. L’institution des OPM est comme un arbre qui porte quatre grands fruits nourris par l’Esprit, le vrai Protagoniste de la mission de l’Eglise. Nous avons :

  • L’Œuvre de la Propagation de la Foi (évangélisation à tout le peuple de Dieu, les associations, les mouvements des grandes personnes ; la jeunesse, la famille et même les malades missionnaires)
  • L’Enfance Missionnaire (formation des enfants, des animateurs (ECAM comme Ecole des Animateurs Missionnaires), des enfants leaders et des éducateurs,)
  • L’Œuvre de Saint Pierre Apôtre (formation dans les séminaires, noviciats, insuffler l’esprit missionnaire aux futurs missionnaires et à leurs formateurs)
  • L’Union Pontificale Missionnaire (la formation missionnaire des prêtres, religieux et religieuses et des laïcs engagés).

Au Bénin selon les archives, les OPM ont été reconnues en 1968 ayant comme premier directeur national feu Révérend Père Gilbert DAGNON, en 1984 lui succèda feu Révérend Père Bruno TCHOGNINOU, le Père Dorothée HAMAOUZO (1996-2007) comme troisième directeur national, le quatrième étant le Révérend Père Jacques AGOSSOU (2007-2018) et l’actuel qui est le cinquième est le Père Cosme Tayéwo ADJOMALE nommé en 2018. Tous ces directeurs ont été nommés par le Cardinal Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (CEP) pour faire le pont entre la Conférence Episcopale Nationale du pays et Rome, en travaillant avec le peuple de Dieu dans le réveil de l’esprit missionnaire que tout baptisé est appelé à vivre. Chaque directeur national voit la dimension missionnaire de la pastorale globale de son pays afin d’y promouvoir la mission et l’évangélisation en communion avec la Conférence épiscopale du pays et avec la Représentation diplomatique vaticane dans le pays, la Nonciature.

3-CelCom opm /Bénin : Quelle est l’origine de l’Enfance Missionnaire et quel rapport peut-on établir entre cette œuvre et les autres ?

Sœur Micheline TOWANOU : L’Enfance Missionnaire est l’une des quatre œuvres missionnaires que les OPM contiennent. C’est la seconde œuvre, fondée en 1843 à Nancy (France) par Mgr Charles Auguste de FORBIN JANSON.

Pour la petite histoire ! Cette œuvre a commencé lorsque le prélat fut informé de la situation que vivaient les enfants en Chine. Il prit l’avis de Pauline JARICOT, la fondatrice de l’Œuvre de la Propagation de la Foi. Pauline lui suggéra d’impliquer les enfants eux-mêmes pour qu’ils puissent faire quelque chose pour ces enfants démunis. De là, les enfants du diocèse de Nancy ont apporté leurs participations spirituelle (prières), matérielle (dons) et morale, pour aider les enfants chinois. Ainsi est née l’œuvre de la Sainte Enfance. Des années plus tard, la devise est : « les enfants aident les enfants ». Après l’Œuvre s’est étendue dans les pays d’Europe et aujourd’hui, cette œuvre existe dans tous les cinq continents du monde, dans plus de 130 pays. Bref l’Enfance Missionnaire est une œuvre qui encourage les enfants à vivre une école de Jésus avec Jésus pour devenir de « petits grands missionnaires » (Saint Pape Jean Paul II) depuis leurs maisons, paroisses, pays et pour le monde entier. C’est pour cela que leur salutation est : « De tous les enfants du monde, toujours amis ! »

Par rapport aux autres mouvements, l’Enfance Missionnaire veut amener tous les enfants des autres groupes ou mouvements à devenir missionnaires. Donc l’Enfance Missionnaire n’est pas un groupe, c’est un esprit, une spiritualité, un service qui conduit tous les enfants à devenir missionnaire du Christ.

4- CelCom opm /Bénin : Il a été observé sur plusieurs paroisses que certains groupements, par faute de connaissances, continuent de démarquer l’Enfance Missionnaire de leur groupe. Pouvez-vous éclairer notre lanterne sur l’appartenance de tout groupement d’enfants existant sur une paroisse à l’Enfance Missionnaire ?

Sœur Micheline TOWANOU : Je vous remercie pour votre question. Je comprends l’inquiétude des différents groupes d’enfants de nos paroisses. Avant d’expliquer l’appartenance à l’Enfance Missionnaire, je voudrais d’abord que nous sachions l’origine de notre mission et du nom missionnaire.  « Allez par toutes les nations, baptisez-le au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit… » (Mt 28,19-20) C’est ce qu’on appelle le mandat missionnaire !

Par le baptême nous devenons enfants de Dieu, membres d’une famille. Cette famille est la famille des missionnaires. Donc depuis le jour de notre baptême nous sommes missionnaires du Christ. Donc l’Enfance Missionnaire est l’esprit qui habite notre pastorale des enfants ; ce qui veut dire que l’Enfance Missionnaire est la pastorale missionnaire de tous les enfants. Nos groupes ou mouvements sont des secteurs de la pastorale des enfants. Donc pour que les enfants ne perdent pas l’esprit missionnaire qui habite tout baptisé, les Œuvres Pontificales Missionnaires ont fondé une œuvre pour aider les différents enfants du monde à développer l’esprit missionnaire qui doit les habiter pour grandir dans la foi de notre Eglise.

« C’est le baptême qui nous rend missionnaires. » nous rappelle Mgr Giampietro DAL TOSO, président des OPM.

Mais malheureusement, dans certains pays, les mouvements semblent considérer l’Enfance Missionnaire comme un autre groupe à part. Non. Ici il s’agit de recevoir la formation missionnaire pour vivre comme un baptisé dans son propre mouvement d’enfant.

Il ne s’agit pas de former un autre groupe. Mais il faut recevoir de la direction nationale des OPM du pays ce qu’elle propose pour la formation missionnaire des enfants. Cette organisation est offerte par la direction nationale de chaque pays car les OPM sont l’organe chargé de la formation missionnaire au sein de l’Eglise Universelle et locale.

5-CelCom opm /Bénin : Qu’est-ce qui vous a motivé à aimer l’Enfance Missionnaire ?

Sœur Micheline TOWANOU :  Moi j’ai fait le CV-AV (Cœur Vaillant ! Ame Vaillante !) et après le MADEB (Mouvement d’Apostolat Des enfants du Bénin). En effet c’est de mon temps que le CV-AV a pris le nom de MADEB. J’étais déjà religieuse lorsque le Bénin a commencé par parler de l’Enfance Missionnaire avec l’appui des sœurs colombiennes. En ce moment, je me préparais pour aller en Mission au Cuba. Finalement j’ai été en mission en Colombie, arrivée là-bas sur ma paroisse le curé m’a nommée conseillère de l’Enfance Missionnaire. Au début, je l’ai prise comme le MADEB de mon pays. Mais à un moment j’ai été me former pour mieux répondre à cette mission et j’ai fait la découverte de l’esprit missionnaire et ce qui s’y cache et je me suis lancée dedans avec amour. En toute vérité mon amour pour l’Enfance Missionnaire vient du MADEB ; je me rappelle qu’un jour comme jeune fille j’avais dit et pris l’engagement de travailler toute ma vie avec le MADEB. Je crois que le Seigneur m’a pris au mot ! Je crois également que cet engagement a été béni par le Seigneur, ce qui m’a permis de m’ouvrir à l’esprit missionnaire que l’Œuvre de l’Enfance Missionnaire enseigne à tous les enfants du monde. Mon expérience en Colombie m’a permis de découvrir la beauté de Dieu dans le cœur des enfants missionnaires. Car ici ce ne sont pas les animateurs qui transforment l’enfant mais Jésus-Christ car la transformation que provoque l’œuvre de l’Enfance Missionnaire est une œuvre de l’Esprit Saint, le protagoniste de la mission.

J’aime l’Enfance Missionnaire et je l’aimerai toujours et je souhaite que les différents mouvements profitent du contenu de cet esprit pour enrichir leur mouvement. D’ailleurs par le baptême, tout enfant est missionnaire.  Et l’Enfance Missionnaire vient réveiller cela en nous.

6- CelCom opm /Bénin : Vous êtes l’un des membres ayant travaillé pour la formation des animateurs en République du Bénin. Vous venez de faire la première expérience avec la zone centre. Comment a été la formation ?  

Sœur Micheline TOWANOU : Oui j’ai été membre de la formation des animateurs de l’Enfance Missionnaire à Dassa-Zoumè pour la zone Centre du Bénin (diocèses d’Abomey et de Dassa), comme moi aussi j’ai été formée, je suis contente de donner aussi la formation reçue dans son intégralité.  Pour moi celui qui accompagne les enfants doit se former pour avoir les éléments, les outils, la pédagogie et la méthode pour travailler. Je suis très contente car les participants ont été fidèles au rythme de la formation jusqu’au bout. Souvent nous faisons des confusions entre formation et rencontre. C’est deux choses différentes, une rencontre a ses structures et une formation a les siennes avec ses exigences.

7- CelCom opm /Bénin : Nous avons remarqué que vous n’êtes jamais fatiguée lorsqu’il est question de l’Enfance Missionnaire. Quel est votre secret ?

Sœur Micheline TOWANOU : De nature, je suis une femme qui travaille beaucoup sans être fatiguée car je me programme. Une fois programmée, je rentre dans le rythme pour aller jusqu’au bout avant de sentir la fatigue. Donc chez moi il y a un temps pour travailler et un temps pour se reposer. Je n’arrive pas à me reposer quand il y a un travail à exécuter. Donc je n’ai pas de secret (rires).

8-CelCom opm /Bénin : Pour finir, chère Sœur, les internautes aimeraient savoir les surprises et les projets qui les attendent d’ici la fin de cette année 2021 au niveau des quatre œuvres en attendant que le directeur National ne les précise dans les jours à venir.

Sœur Micheline TOWANOU :  Surprises, vous dites ! je crois que, par moments, il vaut mieux faire confiance à la Providence divine et à l’Esprit Promoteur de la mission. Mais en toute vérité, la direction nationale attend de tous les animateurs missionnaires un souci constant pour donner vie à l’Enfance Missionnaire du pays et que tous nous puissions grandir dans l’esprit missionnaire universel. Le reste, c’est d’être attentifs à toutes les différentes initiatives, programmations, directives et orientations de la direction nationale de notre pays.

Aux internautes, je dis un sincère merci de continuer à nous lire, à nous accompagner et surtout à nous suggérer des choses.

Permettez-moi avant de finir de saluer le directeur national des OPM le Père Cosme Tayéwo ADJOMALE, tous les directeurs diocésains, aumôniers de l’Enfance missionnaire, Mathieu SEMEVO, le collaborateur toujours disponible et Elysé GODO, le chargé de la cellule de communication, le « chasseur » d’images, d’infos (rires), correspondant Fides au Bénin, concepteur-animateur de notre site web : http://www.opm-benin.com au sein de l’Equipe des OPM. Comme vous le voyez, chacun y met sa touche sous l’œil vigilant du directeur national. Nous constituons « le bataillon sacré », selon l’expression de Pauline JARICOT pour désigner son équipe.

CelCom opm /Bénin : Merci, Révérende Sœur, pour le temps accordé à nos lecteurs, à bientôt pour d’autres interviews ; « De tous les enfants du monde, toujours amis ! »

Par CELLULE DE COMMUNICATION DES OPM BENIN

Les OPM sont des Œuvres Pontificales Missionnaires. Nous sommes une structure créée par L'Eglise catholique romaine pour servir de canal ou moyen pour propager l'esprit missionnaire universel.
Le siège de notre direction nationale au Bénin se trouve à Porto-Novo.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s